Le ROPPA a tenu sa convention en Côte d’Ivoire du 5 au 7 mai. En présence des PF nationales (Sénégal, Burkina Faso, Ghana, Niger, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Bénin, Togo, Gambie, Sierra Léone, Mali, Côte d’Ivoire, Libéria) a été dressé un bilan des activités 2006-2009 (Modernisation des exploitations agricoles familiales ; Renforcement des capacités des membres et du réseau ; Plaidoyer sur la souveraineté alimentaire).

« Comment assurer la souveraineté alimentaire dans un contexte de pression croissante sur les ressources naturelles ? » a été l’un des thèmes mis en débat avant le vote pour le renouvellement des organes. A continuation la déclaration des ONG partenaires.

Communication ONG partenaires ROPPA

Tout d’abord, nous remercions le ROPPA pour cette invitation à sa 5ème Convention Ordinaire. Cette invitation revêt une dimension singulière alors que le ROPPA, 10 ans après sa création, se trouve à un moment charnière de son existence.

Le ROPPA est avant tout un mouvement paysan porteur d’une vision et de valeurs que nous partageons tous dans notre diversité.

En effet, nous travaillons tous à la construction de sociétés solidaires et d’un développement équitable et  durable au Sud comme au Nord.  Depuis 10 ans, nous nous sommes retrouvés ensemble autour de batailles communes pour défendre la souveraineté alimentaire, des modèles d’agriculture respectueux des hommes, des cultures et de l’environnement, la biodiversité, l’accès à la terre surtout pour les jeunes et femmes, ou encore une gouvernance globale alimentaire transparente et démocratique.

Cette vision et ces valeurs partagées font de nous des partenaires de confiance qui doivent être en mesure d’aborder toutes les questions, même les plus délicates, sans complaisance, dans un esprit constructif.

Lors de la présente Convention, nous avons apprécié l’implication des PF dans la préparation de leurs rapports d’activités 2006-2009. La qualité des interventions sur les discussions thématiques est le résultat de la priorité donnée au renforcement des compétences par le ROPPA depuis plusieurs années. Le renouvellement des instances et la révision des statuts sont également à noter comme un acquis important de la présente Convention.

L’évaluation externe de 2008 constitue une opportunité unique pour le réseau de se renforcer et pour les partenaires d’améliorer leurs relations et leurs outils de partenariat afin d’aboutir à l’objectif commun de renforcement du mouvement paysan ouest-africain.

Le rapport d’évaluation est clair : le ROPPA a su s’imposer comme interlocuteur aux niveaux régional et international et a pu faire passer des principes de défense de la souveraineté alimentaire et de l’exploitation familiale qui sont repris dans les documents des politiques au plus haut niveau. Le ROPPA a su également gagner la confiance des partenaires peu habitués au travail avec les organisations paysannes et devenir une composante indispensable des processus concernant l’agriculture et le monde rural. Mais ces acquis importants sont fortement fragilisés par des dysfonctionnements qui menacent la durabilité des succès enregistrés.

A l’issue de cette évaluation, des initiatives ont été prises pour répondre aux points soulevés par l’évaluation, tels que la mise en œuvre d’un nouveau plan stratégique pluriannuel très ambitieux, le renouvellement des organes, la réorganisation de la cellule technique, ou encore la mise en place d’espaces filières.

Cela va exiger : des ressources humaines supplémentaires aux compétences diversifiées et adaptées ; des capacités de concertation et d’organisation, une communication renforcée à tous les niveaux, y compris entre les PF, des moyens financiers significatifs, une gestion transparente et efficiente ; enfin et surtout une redevabilité en priorité vis-à-vis des PF.

Face à ces défis, nous partenaires du ROPPA, affichons notre volonté de poursuivre notre appui en faveur des réformes et de la professionnalisation d’un réseau qui puisse répondre aux préoccupations spécifiques de tous ses membres. Le renforcement des collèges et de nouveaux espaces filières nous semble aller dans la bonne direction.

Nous nous sommes également engagés à renforcer la qualité et l’efficacité de nos partenariats et pour ce faire une première rencontre s’est tenue en février dernier à Bruxelles où des engagements de part et d’autres ont été pris.

Nous ne pouvons terminer sans rendre un hommage appuyé au Président Ndiogou Fall et son équipe pour leur engagement, leur énergie et leur volonté de dialoguer avec des partenaires pas toujours faciles.   Nous souhaitons à la nouvelle équipe un plein succès dans sa tache et du courage pour relever les défis nombreux qui attendent le ROPPA.

Grand Bassam, 7 mai 2010

AFDI (France)CSA (Belgique)
Inter-Réseaux (France)
Oxfam International
Oxfam Solidarité (Belgique)
SOS Faim (Belgique & Luxembourg))
Terra Nuova (Italie)
VECO (Belgique